DESHYBOU

Retour à la liste

Beaucoup d’entreprises dans des domaines différents  (le génie civil, l’agroalimentaire, le dragage, le traitement des eaux…) produisent chaque année d’importants volumes de boues à la fois minérales et organiques. La maîtrise de l’épuration et de la déshydratation de ces boues représentent un potentiel majeur dès le début du cycle de vie des systèmes industriels et urbains. On estime que chaque année ce sont 50 millions de tonnes de boues déshydratées pour un coût annuel estimé entre 500 millions et 1 milliard d’euros en France.

Ces boues minérales sont très difficiles à déshydrater. Par conséquent, les additifs chimiques (coagulant-floculant) sont utilisés pour améliorer leur filtrabilité. Il en résulte une potentielle contamination des eaux filtrés et des gâteaux de filtration.

L’importante teneur en eau des boues augmente considérablement les volumes et les coûts de transport vers les filières avales.

Les coûts actuels et les temps de traitement restent élevés (entre 0,4 et 1 kWh/kg) et de plusieurs heures voir journées dans le cas du séchage thermique.

DESHYBOU a pour objectif de concevoir un système permettant de stabiliser et de réduire au maximum la teneur en eau des boues pour une plus faible consommation énergétique sans utilisation d’agents chimiques contaminants. Le procédé utilise un traitement physique par filtre presse assisté d’un champ électrique généré par une membrane filtrante textile conductrice. Le prototype DESHYBOU sera mis en oeuvre durant le projet et testé sur des sites contenant des boues de diverses origines, notamment aquacoles.

Ce projet, labellisé par le Pôle de Compétitivité Up-Tex, a été co-labellisé par les Pôles AQUIMER le 27 novembre 2013 et TEAM².

Contact

16 rue du Commandant Charcot
62200 Boulogne-sur-Mer F

Tel : +33 3 21 10 78 98

Fax : +33 3 21 30 33 22

E-mail

Espace Presse
 

Inscription à la newsletter

ok