ABC FISH

Retour à la liste

Les parasites infestent fréquemment les espèces de poisson proposées au consommateur. Notre objectif général vise donc à évaluer i) la prévalence de 3 groupes de parasites zoonotiques qui sont les métazoaires du groupe des Anisakidés (Anisakis sp. Contracaecum sp., Pseudoterranova sp., Hysterothylacium sp.) et les protistes Cryptosporidium sp. et Blastocystis sp. dans les produits de la pêche de Boulogne-s/Mer et ii) l’impact de ces parasites sur la santé des personnels de la filière pêche et de la population générale.
Dans un premier temps, nous ciblerons la détection et l’identification de ces organismes dans trois espèces de poisson (hareng, merlan, maquereau), une espèce de céphalopode (encornet) et chez les mammifères marins en collaboration avec le Centre de Recherches sur les Mammifères Marins qui coordonne le Réseau National d’Echouage. Les parasites seront identifiés par microscopie (immunofluorescence, colorations spécifiques) et/ou par biologie moléculaire (PCR et séquençage haut-débit) avant génotypage.
Dans un second temps, nous réaliserons une étude clinico-épidémiologique visant à comparer la fréquence des allergies aux antigènes d’Anisakidés ou de poisson dans la population générale et chez les professionnels de la filière pêche de Boulogne-s/Mer. Nous évaluerons également le rôle respectif des sensibilisations aux antigènes d’Anisakidés et/ou de poisson dans le déclenchement de manifestations allergiques au contact du poisson. Ces études seront réalisées en collaboration avec différents services du CHR de Lille (Immunologie, Médecine du travail, Parasitologie-Mycologie Médicale, Centre d’Investigation Clinique) et deux services de médecine de Boulogne-s/Mer (Santé au Travail, Médecine du travail des gens de mer). Ces études seront validées par le Comité de Protection des Personnes.

Si les résultats du WP2 (volet clinico-épidémiologique du projet) indiquent un risque accru de développer des manifestations allergiques si l’on est en contact avec le poisson, une amélioration des conditions de travail des personnels de la filière pêche sera envisagée en partenariat avec les entreprises : recyclage de l’air des ateliers, gants, etc. Le projet contribuera donc à une meilleure prise en charge du risque allergique.

Partenaires :
 - Institut Pasteur : Biologie et Diversité des Pathogènes Eucaryotes Emergents (BDPEE),
 - ANSES Boulogne-sur-Mer,
 - CHRU Lille : Faculté de Médecine Laboratoire de Parasitologie-Mycologie,
 - Service Santé au Travail,
 - Service de Médecine du Travail des Gens de Mer,
 - CHRU Lille : Médecine du travail et Parasitologie Professionnelle,
 - CHRU Lille : Centre d’investigation clinique,
 - CHRU Lille : Laboratoire d’Immunologie,
 - Laboratoire de Parasitologie-Mycologie Hôpital Cochin, APHP, Univ. Paris Descartes.

Ce projet a été labellisé par le Pôle de Compétitivité AQUIMER le 19 avril 2013.

Contact

16 rue du Commandant Charcot
62200 Boulogne-sur-Mer F

Tel : +33 3 21 10 78 98

Fax : +33 3 21 30 33 22

E-mail

Espace Presse
 

Inscription à la newsletter

ok