SAPHYRE

Retour à la liste

Ces dernières années ont vu le développement d’outils d’analyse des mesures par satellite dites de ‘couleur de l’eau’. Une de ces méthodes est PHYSAT (développée par la PI de ce projet, Alvain et al. 2005) qui permet, jusqu’à présent, la détection de cinq groupes de phytoplancton, lorsque ces derniers sont dominants. Le premier objectif de ce projet et d’apporter un développement majeur à cette méthode en explorant les possibilités d’étendre le principe PHYSAT aux cas d’assemblages de phytoplancton, au-delà des cas de dominance uniquement. Une publication a permis d’expliquer théoriquement le principe de PHYSAT et a montré que cet objectif de SAPHYRE est réaliste si l’on considère les propriétés optiques du phytoplancton et de son environnement (Alvain et al. 2012, Optic Express). Les développements de PHYSAT sont indispensables à ce jour pour garantir la qualité des observations et leur valorisation. Ce projet de recherche fondamentale est également essentiel pour le développement de nos connaissances théoriques sur les paramètres physiques qui impactent les mesures spatiales. Les nouveaux algorithmes de couleur de l’eau sont coïncidents avec le développement de techniques innovantes d’observations in-situ, permettant un couplage inédit des approches. Ce projet valorisera ainsi les observations en mer pour la calibration et la validation de la méthode PHYSAT en parallèle des études du signal. En se basant sur tous ces éléments, nous serons en mesure de fournir des cartes d’indices de confiance associées à chaque observation. Un second objectif du projet SAPHYRE sera de caractériser les environnements de prédilection de chaque assemblage observé, et les liens sous-jacents avec la physique des masses d’eau via l’altimétrie. Des études de sensibilité de ces habitats seront menées à partir des modèles existants et leurs caractéristiques en termes de production primaire seront évaluées. Afin d’assurer une valorisation optimale
des observations obtenues, les cartes seront disponibles à travers des outils innovants pour les scientifiques et le public. Les études seront initialement menées dans la zone pour laquelle on a pu réunir le maximum d’information de terrain (46°N/60°N and 8°W/10°E) puis sur d’autres zones afin d’en évaluer le potentiel universel.

Ce projet a été labellisé par le Pôle de Compétitivité AQUIMER le 1er mars 2012.

Contact

16 rue du Commandant Charcot
62200 Boulogne-sur-Mer F

Tel : +33 3 21 10 78 98

Fax : +33 3 21 30 33 22

E-mail

Espace Presse
 

Inscription à la newsletter

ok