VALEUR K

Retour à la liste

Disposer d'une méthode objective d'évaluation de la fraîcheur du poisson reste un besoin majeur exprimé par l'ensemble de la filière. La demande est particulièrement forte pour les poissons commercialisés sous forme de filets, où la méthode sensorielle, souvent considérée comme subjective, ne peut au mieux que partiellement s'appliquer. Plusieurs voies d'investigations ont été explorées ces dernières années (spectrométrie, PCR, analyse chimique…) mais leurs résultats révèlent souvent des limites quant à leurs perspectives d'application. Il existe pourtant un indicateur de fraîcheur reconnu depuis plusieurs décennies comme particulièrement pertinent : la valeur K, fondée sur la dégradation de l'ATP cellulaire, qui apparaît chez tous les animaux de consommation (mammifères, oiseaux, mollusques, poissons…) à l'arrêt de la respiration cellulaire, dès l'abattage de l'animal. Aucune méthode fiable, rapide et économiquement acceptable permettant de mesurer objectivement K n'a pu être développée à ce jour. Un nouveau dispositif enzymatique, associant une composante bioluminescente extrêmement sensible, a été mis au point et pourrait permettre une estimation rapide de la valeur K. L’objectif du projet est d’évaluer les performances de cette méthode. Il s’agit également de faire évoluer les connaissances scientifiques dans le domaine de l’appréciation de la fraîcheur du poisson en se basant sur le principe de dosage de la valeur K.

Ce projet a été labellisé par le Pôle de Compétitivité AQUIMER le 23 avril 2009.

Contact

16 rue du Commandant Charcot
62200 Boulogne-sur-Mer F

Tel : +33 3 21 10 78 98

Fax : +33 3 21 30 33 22

E-mail

Espace Presse
 

Inscription à la newsletter

ok